Gouvernement du Québec. Votre gouvernement.

  Entreprises Québec
bannière acces entreprise gauche bannière acces entreprise centre. bannière acces entreprise droite.

Infolettre – Juin 2019

Les manchettes

Des mesures pour l’industrie bioalimentaire

Les entreprises de pêches et de production de bleuets sauvages ou de céréales d’automne pourront bénéficier de plusieurs mesures de financement ou de protection mises en place ou reconduites par le gouvernement du Québec.

Pêches

Le nouveau Fonds des pêches du Québec a pour but de stimuler l’innovation dans le secteur des poissons et fruits de mer du Québec et d’appuyer le développement et l’adaptation de l’industrie québécoise des pêches et de l’aquaculture commerciales. Un investissement de 42,8 millions de dollars y sera consacré en 5 ans.

Sont admissibles à un soutien financier les activités visant la recherche et le développement menant à des innovations qui contribuent à la durabilité du secteur des pêches et de l’aquaculture, l’adaptation et l’adoption de technologies innovantes, la recherche sur les répercussions des changements dans l’écosystème sur les stocks, la distribution des poissons et fruits et sur la pêche commerciales ainsi que les activités scientifiques à l’appui de la mise en place de technologies de pêche durables. Les bénéficiaires suivants peuvent déposer une demande au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec :

  • les entreprises commerciales et associations du secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales;
  • les établissements post-secondaires;
  • les institutions de recherche et d’innovation;
  • les universitaires;
  • les organisations ou groupes autochtones.

Bleuet sauvage

Deux mesures spéciales pour la culture du bleuet sauvage sont reconduites pour la saison 2019. Elles ont pour objectif d’atténuer les effets de la baisse de prix qui touchent ce secteur. Une enveloppe de 1,2 million de dollars y est consacrée.

La Mesure spéciale d’appui pour la pollinisation de bleuets sauvages pour la saison 2019 vise à améliorer les rendements des cultures et les revenus des producteurs. L’aide financière peut atteindre 2 000 $ par entreprise et correspondre à 40 % des dépenses admissibles. Cette initiative est administrée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

L’autre mesure est une bonification de l’aide financière destinée à favoriser l’utilisation de services-conseils en vue d’améliorer les performances technico-économiques des entreprises de bleuet sauvage. La couverture passe de 50 % à 85 %. Cette hausse représente une aide supplémentaire de 2 000 $ par entreprise. Pour bénéficier de services-conseils, il faut communiquer avec le réseau Agriconseils de sa région et entreprendre une démarche personnalisée.

Céréales d’automne

La Financière agricole du Québec offre une nouveauté dans le cadre du Programme d’assurance récolte en vue de protéger les céréales d’automne contre la mortalité hivernale. Les cultures assurables sont celles du blé, de l’épeautre, du triticale et du seigle. La production biologique de même que la production conventionnelle sont visées.

La protection offerte couvrira les coûts associés au réensemencement effectué au printemps, à la suite de la mortalité hivernale de la culture d’automne due à la glace, au gel ou à une maladie incontrôlable liée au gel.

Les producteurs intéressés pourront bénéficier de cette protection à compter des semis de l’automne 2019 pour l’année d’assurance 2020.

Retour à l’infolettre

© Gouvernement du Québec, 2019

Entreprises.gouv.qc.ca

Facebook. LinkedIn. Twitter. YouTube.