Gouvernement du Québec. Votre gouvernement.

  Entreprises Québec
bannière acces entreprise gauche bannière acces entreprise centre. bannière acces entreprise droite.

Infolettre – Mai 2021

Inusité

Produire un carburant propre grâce à des nanomatériaux et à l’énergie solaire

L’hydrogène est un carburant propre. Il est de plus en plus utilisé dans le secteur du transport intensif et lourd, notamment en Chine et dans plusieurs pays d’Europe. Des autobus fonctionnant à l’hydrogène y sont déjà en circulation. Ces derniers utilisent l’hydrogène comme carburant et rejettent de l’eau au lieu de gaz à effet de serre.

Il existe plusieurs méthodes de production d’hydrogène. L’une d’elles se démarque des autres parce qu’elle n’utilise pas d’énergie fossile (source principale des émissions de CO2) dans son processus. Cependant, elle est la plus coûteuse.

Cette dernière méthode, la plus écologique, a fait l’objet d’une étude effectuée par des équipes de recherche de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) du Québec et de l'Institut de chimie et procédés pour l'énergie, l'environnement et la santé (ICPEES) de France.

Un carburant propre

Pour obtenir de l’hydrogène pur, notamment pour alimenter un véhicule, il faut le séparer des éléments chimiques auxquels il est lié.

Voici quelques exemples de méthodes de production d’hydrogène :

  • le vaporeformage de gaz naturel,
    le plus utilisé des procédés, qui consiste à mélanger le gaz naturel, contenant du méthane, avec de la vapeur d’eau, sous haute pression et à haute température;
  • la production à partir de la biomasse,
    qui utilise le potentiel énergétique de la matière organique, notamment par la méthanisation des déchets municipaux, industriels ou agricoles, pour produire du biogaz contenant du méthane;
  • l’électrolyse de l’eau,
    qui brise la molécule d’eau au moyen d’un courant électrique pour produire de l’oxygène et de l’hydrogène sous forme gazeuse. Cette dernière méthode de production permet de se rendre indépendant des énergies fossiles. Cependant, les équipements industriels actuels (les électrolyseurs) sont très énergivores et très coûteux.
  • Plus d'information sur la recherche dans le site Web de l’IRNS.

Retour à l’infolettre

© Gouvernement du Québec, 2021

Entreprises.gouv.qc.ca

Facebook. LinkedIn. Twitter. YouTube.